© 2016 • Julien Ysebaert • Tous droits réservés • Mentions légales

FRANK-E RANNOU

MURMURES D'UN HOMME (2014)

Court-métrage sur le peintre Frank-e Rannou

 

Musique : © Robin Foster

Modèle : Sarah Quillivic

Voix : Gwenael Cadic

Textes : Frank-e Rannou

Traduction : Mary Hackett

Tous droits réservés © 2014 By the Art - © 2014 Art New Book

Bande annonce

Le film

On parcourt ce film avec étonnement, ravissement. On entre dans l'intimité de l'artiste. Des pans de sa vie nous sont livrés. Il nous donne sans complaisance des clés pour le rencontrer encore un peu plus. Cette matière là n'enlève rien à l'appréhension première de ses toiles qui se suffisent à elle-même. On s'y promène juste différemment.

 

Peintre autodidacte, il maîtrise les techniques d'une approche figurative et réaliste qu'on découvre avec jubilation lorsqu'on le voit en action. Le geste est nerveux précis, sensuel souvent. Le travail sur les regards, fenêtres entre-ouvertes sur son univers singulier constitue une part essentielle de son œuvre. La carnation présente, forte, ne flirte pas avec le voyeurisme. S'il nous donne à voir qu'à l'heure du virtuel les corps sont toujours chargés d'une densité incontournable, on ne sent pas chez lui l'outrance, le désir de puiser dans la marginalité, le sensationnel. Son travail plus subtil tend à dépeindre l'insaisissable humain dans sa multiplicité.

 

Son regard à lui, apaisé parfois, reflète une image plus nuancée au travers de ses portraits de femme. Une tonalité plus douce en émane sans qu'elle n'entache ni leur complexité, ni leur mystère. Fragments de vie livrés avec pudeur même lorsque la nudité crue est présente. Contourner l'indécence pour déceler au détour d'un maintien, d'une posture, d'une expression... un instantané chargé de la fascinante variété des sentiments.